Cookies help Arcadja providing its services: browsing the portal you accept their use.
I cookies aiutano Arcadja a fornire i suoi servizi: navigando nel portale ne accettate l'utilizzo.
Cookies disclosure/Informativa cookies

  • Art Auctions, Ventes aux Encheres Art, Kunstauctionen, Subastas Arte, Leilões de Arte, Аукционы искусства, Aste
  • Recherche
  • Services
  • Enrôlement
    • Enrôlement
  • Arcadja
  • Recherche auteur
  • Login

Francesco Ciccio Solimena

Italy (Serino 1657 -  Napoli 1747 ) Wikipedia® : Francesco Ciccio Solimena
SOLIMENA Francesco Ciccio Portrait De Vincenzo Maria Carafa V

Lafon
24 juin 2013
Trouvez oeuvres d’art, rèsultats des ventes, prix des ventes et images de l’artiste Francesco Ciccio Solimena dans les ventes aux enchères françaises et internationelles
Aller à la liste complète des prix des œuvres Alerte email

 

Variantes du nom de l'artiste :

Solimena Francesco Abate Ciccio

Abate Ciccio

Omgeving Van Francesco Solimena

 

Dans le catalogue
531

Quelques Oeuvres de Francesco Ciccio Solimena

Extrait entre 531 œuvres dans le catalogue de Arcadja
Francesco Ciccio Solimena - Le Massacre Des Giustiniani À Chios

Francesco Ciccio Solimena - Le Massacre Des Giustiniani À Chios

Original
Estimation:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 231
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
SOLIMENA Francesco (1657 - 1747) Dessin préparatoire, "Le massacre des Giustiniani à Chios", plume d'encre sanguine et lavis d'encre grise sur papier. Par Francesco Solimena. Travail italien. Epoque: vers 1715. (Le projet final en peinture à l'huile sur toile se trouve au Musée National de Capodimonte à Naples). (Historique: vendu chez Christie's en 1993). (Taches). Dim.:423x280mm.
Francesco Ciccio Solimena - Portrait De Vincenzo Maria Carafa V (1660-1726), Prince De Roccella, En Armure

Francesco Ciccio Solimena - Portrait De Vincenzo Maria Carafa V (1660-1726), Prince De Roccella, En Armure

Original
Estimation:

Prix :

Vente aux Enchères: Lafon -6 nov. 2013 - Paris
Numéro de lot: 121
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Francesco SOLIMENA (Canale di Serino 1657 - Naples 1747)
Portrait de Vincenzo Maria Carafa V (1660-1726), prince de Roccella, en armure
Toile (ovale). Cadre du XVIIIème siècle
103 cm x 79 cm.
Restaurations

Provenance :
- Palazzo Roccella, Naples
- Collection privée, Naples

Bibliographie de référence :
- F. Bologna, Francesco Solimena, Napoli, 1957.
- M. Pisani, I Carafa di Roccella, Storia di principi, cardinali, grandi dimore, Napoli, 1992.
- M. Pisani, Ritratti napoletani dal 500 all'800, Napoli, 1996.

Ce tableau inédit appartient à la série des portraits exécutés pour les princes Carafa par différents artistes. Il était exposé dans une boiserie qui ornait l’un des salons du Palazzo Carafa della Spina ou Roccella à Naples, la demeure la plus importante de cette grande famille napolitaine, et qui abrite aujourd'hui le siège du Musée d'Art Contemporain. Massimo Pisani a publié en 1996 d'autres portraits de la même série, d’une qualité moins soutenue, et qui sont toujours conservés en mains privées, présentant eux aussi des cadres identiques au nôtre.
Parmi ces effigies, il y a celle de l'épouse du fondateur de la seconde lignée des princes de Roccella, Ippolita Cantelamo Stuart. Descendante d'une des familles les plus nobles du royaume de Naples, elle joua un rôle de premier plan dans la vie littéraire et artistique de l’époque. Le philosophe Giovan Battista Vico parlait d’elle avec éloge et Francesco Solimena fréquenta probablement, lui aussi, le cercle culturel de cette princesse originaire d’Ecosse.
L'activité de Solimena portraitiste commence vraiment à partir du début du XVIIIème siècle. Si sa production est presque exclusivement composée de sujets religieux jusque dans les dernières années du Seicento, les portraits qu'il achève dans les années 1710 sont souvent parmi les meilleurs de la peinture napolitaine.

Notre imposant portrait a été probablement exécuté à la fin de la deuxième décennie du XVIIIème siècle ou au début des années 1730. C'est, en effet, à cette période que Solimena retourne au « ténébrisme » de sa première maturité, selon un style qui fait surgir de l'obscurité les personnages de ses tableaux, comme dans cette effigie en armure. Une lumière immédiate et théâtrale dévoile le prince aux yeux du spectateur, mais l'ombre du fond semble l’envelopper, renforçant ainsi le caractère stupéfiant de son apparition.

On retrouve ici les deux manières du maître : un style très soigné dans l’art d’appliquer le pinceau sur le visage et sur les boucles de la perruque et, par contre, une exécution plus rapide et immédiate dans les plis du manteau. On peut rapprocher notre toile d’autres compositions de Solimena comme ce Portrait de Bartolomeo de Capua (collection privée, Naples), où l’on remarque une manière identique de définir les boucles de la perruque ; ou bien le Portrait du comte Aloys Thomas Raimund Harrach, vice-roi de Naples (anciennement Galerie Matthiesen, Londres), dont le traitement du costume n’est pas sans évoquer le nôtre et bien sûr le Portrait du prince Joseph Wenzel I von Liechtenstein (Collection Liechtenstein, Vienne), dans une armure dont les éléments présentent les mêmes caractères. Des effigies qui manifestent, dans leur traitement naturaliste, une vraie force.
Le haut niveau de qualité, l'intensité du coloris et la psychologie pénétrante du modèle confirment aussi l'attribution à Solimena.

Nous remercions le Professeur Riccardo Lattuada qui a confirmé la provenance de ce tableau et qui a suggéré, sur la base de la photographie, une attribution probable à Solimena.
Nous remercions aussi le Professeur Nicola Spinosa qui a examiné directement ce tableau et qui a proposé, quant à lui, une attribution à Paolo de Matteis, à l'époque de son activité française (de 1702 à 1705).
Francesco Ciccio Solimena - Portrait De Vincenzo Maria Carafa V

Francesco Ciccio Solimena - Portrait De Vincenzo Maria Carafa V

Original
Estimation:

Prix :

Prix Net
Vente aux Enchères: Lafon -24 juin 2013 - Paris
Numéro de lot: 40
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Francesco SOLIMENA (Canale di Serino 1657 - Naples 1747)

Portrait de Vincenzo Maria Carafa V (1660-1726), prince de Roccella, en armure

Toile (ovale). Cadre d'époque

103 cm x 79 cm. Restaurations

Provenance :

- Palazzo Roccella, Naples

- Collection privée, Naples

Bibliographie de référence :

- F. Bologna, Francesco Solimena, Napoli, 1957.

- M. Pisani, I Carafa di Roccella, Storia di principi, cardinali, grandi dimore, Napoli, 1992.

- M. Pisani, Ritratti napoletani dal 500 all'800, Napoli, 1996.

Ce tableau inédit appartient à la série des portraits exécutés pour les princes Carafa par différents artistes.

Il était exposé dans une boiserie qui ornait l’un des salons du Palazzo Carafa della Spina ou Roccella à Naples, la demeure la plus importante de cette grande famille napolitaine, et qui abrite aujourd'hui le siège du Musée d'Art Contemporain.

Massimo Pisani a publié en 1996 d'autres portraits de la même série, d’une qualité moins soutenue, et qui sont toujours conservés en mains privées, présentant eux aussi des cadres identiques au nôtre.

Parmi ces effigies, il y a celle de l'épouse du fondateur de la seconde lignée des princes de Roccella, Ippolita Cantelamo Stuart.

Descendante d'une des familles les plus nobles du royaume de Naples, elle joua un rôle de premier plan dans la vie littéraire et artistique de l’époque.

Le philosophe Giovan Battista Vico parlait d’elle avec éloge et Francesco Solimena fréquenta probablement, lui aussi, le cercle culturel de cette princesse originaire d’Ecosse.

L'activité de Solimena portraitiste commence vraiment à partir du début du XVIIIème siècle.

Si sa production est presque exclusivement composée de sujets religieux jusque dans les dernières années du Seicento, les portraits qu'il achève dans les années 1710 sont souvent parmi les meilleurs de la peinture napolitaine.

Notre imposant portrait a été probablement exécuté à la fin de la deuxième décennie du XVIIIème siècle ou au début des années 1730.

C'est, en effet, à cette période que Solimena retourne au ténébrisme de sa première maturité, selon un style qui fait surgir de l'obscurité les personnages de ses tableaux, comme dans cette effigie en armure. Une lumière immédiate et théâtrale dévoile le prince aux yeux du spectateur, mais l'ombre du fond semble l’envelopper, renforçant ainsi le caractère stupéfiant de son apparition.

On retrouve ici les deux manières du maître : un style très soigné dans l’art d’appliquer le pinceau sur le visage et sur les boucles de la perruque et, par contre, une exécution plus rapide et immédiate dans les plis du manteau. On peut rapprocher notre toile d’autres compositions de Solimena comme ce Portrait de Bartolomeo de Capua (collection privée, Naples), où l’on remarque une manière identique de définir les boucles de la perruque ; ou bien le Portrait du comte Aloys Thomas Raimund Harrach, vice-roi de Naples (anciennement Galerie Matthiesen, Londres), dont le traitement du costume n’est pas sans évoquer le nôtre et bien sûr le Portrait du prince Joseph Wenzel I von Liechtenstein (Collection Liechtenstein, Vienne), dans une armure dont les éléments présentent les mêmes caractères.

Des effigies qui manifestent, dans leur traitement naturaliste, une vraie force.

Le haut niveau de qualité, l'intensité du coloris et la psychologie pénétrante du modèle confirment aussi l'attribution à Solimena.

Nous remercions le Professeur Riccardo Lattuada qui a confirmé la provenance de ce tableau et qui a suggéré, sur la base de la photographie, une attribution probable à Solimena.

Nous remercions aussi le Professeur Nicola Spinosa qui a examiné directement ce tableau et qui a proposé, quant à lui, une attribution à Paolo de Matteis, à l'époque de son activité française (de 1702 à 1705).
Francesco Ciccio Solimena - Judith Montrant La Tête D'holopherne

Francesco Ciccio Solimena - Judith Montrant La Tête D'holopherne

Original
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 77
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
FRANCESCO SOLIMENA (CANALE DI SERINO 1657-1747 BARRA DI
NAPOLI)

Judith montrant la tête d'Holopherne

avec inscriptions 'Solimena' (sur le montage)

plume et encre brune, lavis brun, mise au carreau à la pierre
noire

19,4 x 15 cm.
Lot Notes
Judith est ici représentée triomphante, montrant la tête coupée
d'Holopherne à la foule, et tenant de sa main gauche le sac qui la
cachait. Si par sa composition le dessin n'est pas directement
préparatoire au tableau de Solimena conservé à Vienne
(Kunsthistorisches Museum, inv.no.6915), il pourrait en être une
première pensée.
Post-Lot Text
JUDITH AND HOLOPHERNES, BROWN INK AND WASH
Francesco Ciccio Solimena - La Tempérance, La Prudence Et La Force: Etude Pour Un Pendentif

Francesco Ciccio Solimena - La Tempérance, La Prudence Et La Force: Etude Pour Un Pendentif

Original
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 314
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Francesco Solimena (1657-1747)
La Tempérance, la Prudence et la Force: Etude pour un pendentif
craie noire, plume et encre brune, lavis brun et gris-bleu, la feuille en forme de pendentif
428 x 322 mm.
Lot Notes
Une étude pour l'écoinçon dans l'église S. Paolo Maggiore à Naples peint par Solimena dans les années 1690 (F. Bologna, Francesco Solimena, Naples, 1958, fig. 82).
Arcadja Logo
Ventes aux enchères
Artistes
Maisons de Ventes
Calendrier
Services
Abonnement
Publicité
Sponsored Auctions
Abonnement

Arcadja
Notre Produit
Follow Arcadja on Facebook
Follow Arcadja on Twitter
Follow Arcadja on Google+
Follow Arcadja on Pinterest
Follow Arcadja on Tumblr