Cookies help Arcadja providing its services: browsing the portal you accept their use.
I cookies aiutano Arcadja a fornire i suoi servizi: navigando nel portale ne accettate l'utilizzo.
Cookies disclosure/Informativa cookies

  • Art Auctions, Ventes aux Encheres Art, Kunstauctionen, Subastas Arte, Leilões de Arte, Аукционы искусства, Aste
  • Recherche
  • Services
  • Enrôlement
    • Enrôlement
  • Arcadja
  • Recherche auteur
  • Login

Jacob Jordaens

Belgium (1593 -  1678 ) Wikipedia® : Jacob Jordaens
JORDAENS Jacob Etudes D'après Les Figures Du Miracle De Saint François-xavier

Artcurial | Briest - Poulain - F. Tajan
11 oct. 2016
Trouvez oeuvres d’art, rèsultats des ventes, prix des ventes et images de l’artiste Jacob Jordaens dans les ventes aux enchères françaises et internationelles
Aller à la liste complète des prix des œuvres Alerte email
Dans le catalogue
435

Quelques Oeuvres de Jacob Jordaens

Extrait entre 435 œuvres dans le catalogue de Arcadja
Jacob Jordaens - Etudes D'après Les Figures Du Miracle De Saint François-xavier

Jacob Jordaens - Etudes D'après Les Figures Du Miracle De Saint François-xavier

Original
Estimation:
Prix de départ:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 25
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Attribué à Jacob Jordaens Anvers, 1593 - 1678 Etudes d'après les figures du Miracle de Saint François-Xavier, d'après Pierre-Paul Rubens Crayon noir, porte diverses annotations (Pliures) Sans cadre h: 52,50 w: 29 cm Commentaire : Notre étude illustre plusieurs figures représentées sur le grand tableau d'autel réalisé par Rubens pour l'église des Jésuites d'Anvers et aujourd'hui conservé à Vienne au Kunsthistorisches Museum.
Jacob Jordaens - Philémon Et Baucis Donnant L'hospitalité À Jupiter Et Mercure

Jacob Jordaens - Philémon Et Baucis Donnant L'hospitalité À Jupiter Et Mercure

Original 1643
Estimation:
Prix de départ:

Prix :

Numéro de lot: 105
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Description:

Jacob Jordaens et atelier
Anvers, 1593 - 1678

Philémon et Baucis donnant l'hospitalité à Jupiter et Mercure
Huile sur toile
Signée et datée 'J JoR fe 1643' en bas à gauche

'PHILEMON AND BAUCIS GIVING HOSPITALITY TO JUPITER AND MERCURY', OIL ON CANVAS, SIGNED AND DATED, BY J. JORDAENS AND WORKSHOP
h: 116 w: 134 cm

Provenance : Collection particulière, Mons

Commentaire : Né, actif et mort à Anvers, n'ayant jamais accompli le voyage en Italie, Jordaens est sans doute le plus anversois du trio qu'il constituait avec Rubens et Van Dyck. Formé chez Adam van Noort dont il épouse la fille en 1616, sa carrière est brillante et rapide et bénéficie du décalage de génération qui existe entre ses deux aînés et lui-même. A la mort de Rubens (1640) et de Van Dyck (1641), il devient l'unique artiste capable d'honorer de grandes commandes grâce à son important atelier au fonctionnement si proche de celui de son aîné Rubens. Notre tableau illustre le mode de production de l'artiste consistant à réaliser, avec la participation de son atelier, plusieurs compositions à partir d'un même sujet.
Issu des Métamorphoses d'Ovide, le récit de Philémon et Baucis célèbre la générosité des plus humbles. Jupiter et Mercure, voyageant, se voient refuser l'hospitalité dans de nombreuses demeures de la campagne phrygienne avant d'être enfin accueillis par Philémon et Baucis. Le couple de vieillards, généreux en dépit de leur pauvreté, leur présente un festin composé d'olives, de fromages et de figues. Ils s'apprêtent même à tuer leur unique oie lorsque les dieux interviennent et dévoilent leur véritable identité. En guise de châtiment, le reste de la région est dévasté par un déluge. En remerciement de leur hospitalité, Philémon et Baucis sont autorisés à devenir les gardiens de leur humble cabane, transformée en temple par les dieux. Jupiter promit aussi de leur accorder ce qu'ils souhaiteraient ; ils exigent de ne pas mourir l'un sans l'autre. Leur désir fut accompli et l'heure de la mort arrivant, Philémon fut changé en chêne et Baucis en tilleul.
Connu par une gravure réalisée par Nicolaas Lauwers vers 1630 et une réplique d'atelier datant de 1645-50 (Helsinki, Sinebrychoffin Taidemuseo, collection Göhle), un original disparu traitant du même sujet fut peint par l'artiste probablement vers 1630. Il s'agit néanmoins d'une composition très différente de la nôtre.
Adoptant un cadrage serré au début de sa carrière, Jordaens composa à nouveau plus de dix ans après une œuvre sur le même thème mais avec la composition plus aérée que nous retrouvons sur notre toile datée de 1643. Une composition similaire à celle de notre tableau et considérée comme ayant été exécutée vers 1645 est actuellement conservée au North Carolina Museum of Art de Raleigh (huile sur toile, 109,50 x 140 cm).
Entre ces deux dates de 1630 et 1643-45 nous semblent pouvoir être placés les deux dessins conservés au Louvre1 (fig.1) et à Besançon2 qui illustrent les recherches de l'artiste pour offrir une nouvelle structure au même sujet qu'il devait particulièrement affectionner.
Dans le dessin du Louvre, Jordaens semble avoir retenu la façon originale de tenir le verre pour Jupiter que nous retrouvons pour Mercure dans notre tableau, ainsi que la représentation de l'oie, cette fois-ci les ailes levées.

1. Paris, musée du Louvre, RF 673, 16,30 x 21,30 cm.
2. Besançon, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, D 55, 13,20 x 16,20 cm.
Jacob Jordaens - Paul, Silas Et Timothée Devant Les Portes De La Ville De Philippi

Jacob Jordaens - Paul, Silas Et Timothée Devant Les Portes De La Ville De Philippi

Original -
Estimation:

Prix :

Numéro de lot: 74
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Jacob JORDAENS (Anvers 1593-1678) Paul, Silas et Timothée devant les portes de la ville de Philippi avec inscription '.N
o
114. Ec. Flam./Jordaens' pierre noire, sanguine, crayon bleu et vert, lavis brun 393 x 530 mm.
Alfred Brod, Londres. Vente anonyme; D. Watine-Arnault, Béthune, 18 octobre 1987, lot 9.
R.A. d'Hulst, Jordaens Drawings, Londres-New York, 1974, no. A312, fig. 330. R.A. d'Hulst, Jacob Jordaens, Anvers, 1982, p. 309.
Londres, Alfred Brod Gallery, Exhibition of Old Master Drawings, 1964, p. 33, no. 61.
Jacob Jordaens - Le Christ Chassant Les Marchands Du Temple

Jacob Jordaens - Le Christ Chassant Les Marchands Du Temple

Original
Estimation:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 58
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Jacob JORDAENS (1593 - 1678)
Le Christ chassant les marchands du Temple Plume et encre brune, sanguine et crayon noir, aquarelle et rehauts de gouache blanche 37,8 x 53,5 cm sur plusieurs feuilles jointes Doublé sur un montage Glomy, son cachet en bas à droite (L.1119) Restaurations Oeuvres en rapport: - un dessin conservé au musée du Louvre (inv. N°RF 02.817 daté de 1645-1650) ainsi qu'une autre étude comparable attribuée à Jordeans, conservée à Brunswick au musée Herzog Anton Urich (inv. n°111) (voir R.Ad'Hulst, «Jacob Jordeans», Phaidon, Belgique, 1974, tome IV, pp.286/287, fig. A.270, repr. et A.271, repr.). - une autre étude sur le mouvement principal du Christ et des personnages l'entourant (opus cité supra, tome III, p.31, fig. A.30). - un dessin passé en vente de la collection de Monsieur A..., Paris, Hôtel Drouot, le 25 mai 1937, lot n°71 Notre dessin est une étude préparatoire avec de nombreuses variantes pour le tableau «Le Christ chassant les marchands du Temple» réalisé dans les années 1645-1650 et conservé au musée du Louvre (voir R.Ad'Hulst, «Jacob Jordaens», Anvers, 1982, p.227, n°19). Notre dessin était connu jusqu'à aujourd'hui par une copie conservée à Weimar au Schlossmuseum (voir opus cité supra, tome IV, p.524.fig. C.47 repr.) Le seul épisode de colère violente du Christ est très vigoureusement représenté par le groupe de personnages effrayés, agglutinés au sol dans des positions hautement improbables. Cette agitation frénétique et déséquilibrée est contrebalancée par les nombreuses figures disséminées autour dans les espaces dégagés pour eux par l'architecture scénographique, dans des postures de spectateurs statiques.
Jacob Jordaens - Etude De Chasseur Sonnant Du Cor

Jacob Jordaens - Etude De Chasseur Sonnant Du Cor

Original
Estimation:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 18
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Jacob JORDAENS (Anvers, 1593 - 1678)
Etude de chasseur sonnant du cor Papier marouflé sur toile. Manques et restaurations anciennes. 57 x 55 cm Jordaens est l'un des trois grands maîtres de la peinture baroque anversoise, avec Rubens et Van Dyck. Ses esquisses, peintes ou dessinées, sont peut-être les oeuvres les plus révélatrices de son talent. Notre chasseur à mi-corps souffle dans un cor, ses joues gonflées et rougies trahissent l'effort qu'il fournit. La spontanéité du geste, la vivacité des couleurs et la liberté de la touche donnent force et puissance à cette image très expressive. Notre huile sur papier, découpée et marouflée sur toile, est d'une technique similaire à celle de la Tête de vieille femme exposée à Londres en 1991 (25,2 x 19,2 cm, Londres, Chaucer Fine Art, 1991, n°20), motif repris dans Le satyre et le paysan du musée royal de Bruxelles (inv. 6179, toile, 188,5 x 168 cm). Le sonneur de cor est, lui, une étude pour la tête du Chasseur avec sa meute, conservé au musée des Beaux-Arts de Lille (toile, 79 x 120 cm, signé et daté 1635; cf. [Expo. Anvers,1993] Jacob Jordaens, peintures, tapisseries, cat. A 49, pp. 164-165, repr.). La découverte de cette étude étaye l'attribution à Jordaens proposée pour la Tête de Triton conservée au Staatliche Museen de Berlin (craie noire et fusain, 25,4 x 23,2 cm cf. Roger A. d'Hulst, Jordaens drawings (Bruxelles, 1974) T.IV, N°458-B12, repr.). L'embouchure visible sur le dessin trouve tout son sens dans la naissance de l'embouchure du cor de notre personnage (ill. 1). Ces études de têtes jouent un rôle important dans le processus créatif des oeuvres de Jordaens. Réalisées pour la plupart entre 1619 et 1627, elles permettent de penser qu'à cette époque il ne peignait pas sur toile sans avoir recours à cette étape intermédiaire. On peut encore citer Trois femmes et un enfant (papier marouflé sur bois, 32 x 62 cm, Bucarest, Muzeul de Artà), dont on retrouve deux personnages dans une toile conservée au Statens Museum for Kunst de Copenhague, Pierre trouvant le statère dans la bouche du poisson (281 x 468 cm). Par la suite, ses études seront de moins en moins exécutées à l'huile et plutôt dessinées. Nous remercions Monsieur Hans Vlieghe qui, après examen photographique, a bien voulu nous confirmer l'authenticité de cette oeuvre.
Arcadja Logo
Ventes aux enchères
Artistes
Maisons de Ventes
Calendrier
Services
Abonnement
Publicité
Sponsored Auctions
Abonnement

Arcadja
Notre Produit
Follow Arcadja on Facebook
Follow Arcadja on Twitter
Follow Arcadja on Google+
Follow Arcadja on Pinterest
Follow Arcadja on Tumblr