Cookies help Arcadja providing its services: browsing the portal you accept their use.
I cookies aiutano Arcadja a fornire i suoi servizi: navigando nel portale ne accettate l'utilizzo.
Cookies disclosure/Informativa cookies

  • Art Auctions, Ventes aux Encheres Art, Kunstauctionen, Subastas Arte, Leilões de Arte, Аукционы искусства, Aste
  • Recherche
  • Services
  • Enrôlement
    • Enrôlement
  • Arcadja
  • Recherche auteur
  • Login

Paul Gauguin

France (Paris 1848 -  Iwa 1903 ) Wikipedia® : Paul Gauguin
GAUGUIN Paul La Femme Aux Figues (le Pouldu)

Ferri
23 nov. 2018
Trouvez oeuvres d’art, rèsultats des ventes, prix des ventes et images de l’artiste Paul Gauguin dans les ventes aux enchères françaises et internationelles
Aller à la liste complète des prix des œuvres Alerte email
Dans le catalogue
1148

Quelques Oeuvres de Paul Gauguin

Extrait entre 1,148 œuvres dans le catalogue de Arcadja
Paul Gauguin - La Femme Aux Figues (le Pouldu)

Paul Gauguin - La Femme Aux Figues (le Pouldu)

Original 1894
Estimation:

Prix :

Prix Net
Vente aux Enchères: Ferri -23 nov. 2018 - Paris
Numéro de lot: 112
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Paul GAUGUIN (1848-1903) & Armand SEGUIN (1869-1903) : La Femme aux figues (Le Pouldu), 1894. Eau-forte originale sur zinc, exécutée chez Seguin. Très belle épreuve, sur simili-Japon crème, imprimée en vert foncé, numérotée au crayon 71 de l\’édition à 100 exemplaires pour l\’album Germinal par Meier-Graefe. Planche rare et recherchée, certainement l\’une des plus belles pièces de l\’École de Pont-Aven. Cuivre : 270 x 444 - Feuille : 382 x 527 Guérin 88 - Kornfeld 25 Ic. Légère rousseur et plis dans l\’angle sup. gauche, sinon en parfaite condition.
Paul Gauguin - Les Pêcheuses De Goémon

Paul Gauguin - Les Pêcheuses De Goémon

Original 1888
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 36
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Paul Gauguin (1848-1903) Les Pêcheuses de goémon gouache et graphite sur carton 27.3 x 32.3 cm. Exécuté au Pouldu vers 1888-90 gouache and graphite on board 10 ¾ x 12¾ in. Executed in Le Pouldu circa 1888-90 Provenance Marie Henry, Moëlan-sur-Mer (acquis auprès de l'artiste en 1890); vente, Galerie Barbazanges, Paris, 10-30 octobre 1919, lot 22. Collection particulière, Japon (avant 1932). Shuzo Fukui, Osaka (avant 1964). Fujikawa Gallery, Tokyo (avant 1989). Vente, Sotheby's, New York, 10 mai 2001, lot 202. Collection particulière, France (acquis au cours de cette vente); vente, Christie's, New York, 3 novembre 2010, lot 14. Acquis au cours de cette vente par le propriétaire actuel.
Paul Gauguin - Étude D\’animaux

Paul Gauguin - Étude D\’animaux

Original 1901-02
Estimation:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 44
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
* Paul GAUGUIN (1848-1903) Étude d\’animaux, 1901-1902 Monotype sur vélin, Field 76, cette œuvre s\’inscrit dans une suite d\’études d\’animaux exécutée par l\’artiste entre 1901 et 1902 (Cf. Field 77, 78, 79) 31 x 24,4 cm L\’épreuve est doublée sur une feuille de vélin, laquelle est en partie contrecollée sur un carton d\’encadrement dont le dos porte une étiquette de la Direction des Musées nationaux avec cette mention, en partie manuscrite : «Exposition Gauguin - Eté 1949 / Titre de l\’œuvre : Etude de buffles (impression sur argile) / Collection particulière - France» Une seconde étiquette, du transporteur André Chenue et fils, mentionne une exposition Gauguin aux USA et le nom du prêteur Plusieurs cachets humides de Sagot Le Garrec et C° sont également apposés au verso de ce carton Provenance : Galerie Sagot-Le Garrec, Paris Expositions : - Musée de l\’Orangerie, Paris, 1949 [n°77] - Philadelphia Museum of Art, Philadelphie, 1973, n° 76 Bibliographie : Richard Field, les Monotypes de Paul Gauguin. Catalogue publié à l\’occasion de l\’exposition du Musée de Philadelphie du 23 mars au 13 mai 1973
Paul Gauguin - Te Atua (les Dieux)

Paul Gauguin - Te Atua (les Dieux)

Original 1899
Estimation:

Prix :

Prix Net
Numéro de lot: 346
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Paul Gauguin Te Atua (Les Dieux), 1899, gravure sur bois, 23,5 x 22 cm, marges environ 44,5 x 31 cm ((Mongan, Kornfeld, Joachim 53 II C), belle épreuve sur vélin, probablement de l'édition faite par George Biddle à Tahiti vers 1920-1922, tirage à une vingtaine d'épreuves, pli horizontal, pli dans l'angle supérieur droit, légèrement jaunie, petites restaurations au centre (?), petites rousseurs éparses, quelques petites taches brunes, non examinée hors du cadre. Au verso de l'encadrement, attestation de Charles Bérard du 10 juillet 1942 : « Je soussigné, Charles Bérard, 23 rue d'Italie à Marseille, certifie que l'exemplaire d'un bois de Paul Gauguin remis à la vente, « Te Atua », faisait partie d'un lot de cinq exemplaires, les seuls, à ma connaissance, qui aient été tirés de ce bois. Il m'avait été donné par l'un des actionnaires de la maison Rass… fils & cie (Papeete, Tahiti), dont j'étais à cette époque (1928) directeur, etc. ».
Paul Gauguin - Banc Breton De L\’auberge Gloanec

Paul Gauguin - Banc Breton De L\’auberge Gloanec

Original 1885
Estimation:

Prix :

Numéro de lot: 64
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Paul GAUGUIN (Paris 1848 - Atuona 1903) Banc breton de l\’auberge Gloanec, circa 1886 - 1888 Bois sculpté 85 x 185 x 48 cm Provenance: René Baer, Strasbourg Collection privée Expositions: Prêt temporaire au Musée Pont Aven du 28 juin au 30 septembre 1986. Bibliographie: Christopher Gray \“Sculpture and Ceramics of Paul Gauguin\”, The Johns Hopkins Press, Baltimore, 1963, rep.p. 204 et 205. L\’Abbé Pierre Tuarze dans « Pont-Aven, Arts et Artistes », 1973 cite Emile Jourdan qui en 1925 évoque : « ...Une fin d\’après-midi en rentrant, je vis Gauguin qui sculptait l\’un des bancs de bois de l\’auberge, je profitais pour m\’approcher de lui et lui adressais la parole... » Gauguin utilisa sa vie comme support narratif mis au service de son art, à chaque voyage il emmagasina des images qui dévirent un répertoire, utilisé au fil des œuvres ou des objets de manière intuitive reconstituant un monde entre art primitif et art populaire, carrefour de l\’inné universel. Il aime également se réapproprier des formes ou des objets existants en y ajoutant son empreinte, et son autoportrait, sous une forme grotesque qui le désincarne. Evoquant son enfance : «…Un peu plus tard je taillais avec un couteau et sculptais des manches de poignard sans poignard, un tas de petits rêves incompréhensibles pour les grandes personnes.. ;» Gauguin 1903, et l\’on peut penser que selon la tradition il a continué à sculpter lorsqu\’il était marin. Gauguin lorsqu\’il sculpte ces objets existants se place entre le bricoleur et l\’artiste, dans cette démarche il faut rapprocher notre banc et la fameuse fontaine en terre vernissée, pour chacun de ces objets il transforme une partie sans intervenir sur la fonction du meuble ou de l\’objet. Il sculpte chaque accoudoir à coup de couteau, différemment d\’un personnage joyeux et d\’un personnage triste, la rosace des cotés transformant ces autoportraits en dieu maya, l\’auberge Gloanec devenant un temple consacré par Gauguin, et ce serait une erreur de croire qu\’il n\’est l\’auteur que de ces deux éléments, car par cette appropriation l\’objet devient sien, et la projection de son art au complet. « ..L\’artiste accentua ses différents aspects de son caractère à travers la production régulière d\’autoportraits, d\’icônes visuelles au contenus divers, destinés à la postérité, qui s\’apparentent à un jeu de rôle plus qu\’à l\’élaboration d\’une auto analyse introspective Gauguin manifeste très tôt un goût pour la sculpture et l\’expression des volumes, de préférence en bois, puis initié par Chaplet ce fut la céramique qui prit le relais.

LA BIOGRAFIA DI Paul Gauguin

GAUGUIN Paul nato a Parigi nel 1848 e morto sulle Isole Marchesi nel 1903.
Pittore francese, trascorse i suoi primi anni di vita a Lima in Perù, dopodiche rientrò in Francia, dove frequentò le scuole a Orléans ed a Parigi.
Nel 1865 si arruolò in Marina e nel 1871 tornato a Parigi trovò un impiego presso un agente di cambio, ma incoraggiato dal suo tutore G.
Arosa, iniziò una fervida attività di pittore di gusto impressionista.
Ebbe dei rapporti con Pissarro ed espose con gli impressionisti, nel 1883 decise di seguire la sua vocazione ed abbandonò definitivamente il suo impiego.
Da quel momento cominciò ad intraprendere una serie di viaggi che lo portarono a Pont-Aven in Bretagna, a Panama, in Martinica, poi di nuovo a Pont-Aven, dove avvenne la drammatica rottura della sua amicizia con V.
Van Gogh.
Nel 1895 fu a Tahiti e nelle Isole Marchesi, tutti questi spostamenti lo portarono alla ricerca di una sorta di mitico Eden che deformò l'immagine del suo primitivismo.
La sua pittura fu certamente diseguale, ma poggiata su una straordinaria ricchezza figurativa e su inedite soluzioni formali, il suo interesse si volse anche agli idoli "barbari", riuscendo ad anticipare di una generazione quello nutrito dagli espressionisti tedeschi e dai cubisti, la scoperta della sua pittura fu decisiva per i giovani nabis e la retrospettiva influenzò i fauves.
Tra le sue opere: "Donna caraibica", "La visione dopo il sermone", "Donne sulla spiaggia", "Lo spirito dei morti veglia", "Da dove veniamo? Chi siamo? Dove andiamo?", "Vahiné con la gardenia" e "L'oro dei loro corpi".

Arcadja Logo
Ventes aux enchères
Artistes
Maisons de Ventes
Calendrier
Services
Abonnement
Publicité
Sponsored Auctions
Abonnement

Arcadja
Notre Produit
Follow Arcadja on Facebook
Follow Arcadja on Twitter
Follow Arcadja on Google+
Follow Arcadja on Pinterest
Follow Arcadja on Tumblr