Maurizio Cattelan

Italy (Padova 1960 ) - Œuvres Wikipedia® - Maurizio Cattelan
CATTELAN Maurizio Not Afraid Of Love

Sotheby's /31 mai 2011
35 000,00 - 45 000,00
Non divulgué

Trouvez oeuvres d’art, rèsultats des ventes, prix des ventes et images de l’artiste Maurizio Cattelan dans les ventes aux enchères françaises et internationelles
Aller à la liste complète des prix des œuvres Alerte email
Dans le catalogue
285

Quelques Oeuvres de Maurizio Cattelan

Extrait entre 285 œuvres dans le catalogue de Arcadja
Maurizio Cattelan - The Wrong Gallery

Maurizio Cattelan - The Wrong Gallery

Original 2004
Estimation:
Prix de départ:

Prix :

Numéro de lot: 153
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Description: Maurizio CATTELAN (Né en 1960) THE WRONG GALLERY - 2004 Porte en aluminium et verre Edition CEREALART, Philadelphie Tirage à 500 exemplaires Présentée dans son emballage d'origine ALUMINIUM DOOR AND GLASS 16, 53 x 7, 36 x 0, 98 in. h: 42 w: 18,70 d: 2,50 cm Commentaire : Reproduction de la porte originale conçue à l'occasion de la Wrong Gallery exhibition à New York
Maurizio Cattelan - - 43.500.000

Maurizio Cattelan - - 43.500.000

Original 1992
Estimation:

Prix :

Numéro de lot: 74
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Maurizio CATTELAN (né en 1960) - 43.500.000, 1992 Deux coffres-fort forcés signé, titré et daté au dos d'un des deux coffres-fort "Cattelan, 92, -43.500.000 " Un certificat de l'artiste sera remis à l'acquéreur Two cracked safes Signed, titled and dated on the reverse of one of the two safes "Cattelan, 92, -43.500.000 " h: 73 w: 85 d: 32 cm Provenance : Collection particulière européenne. Expositions : Coll.Priv. Artisti degli ultimi anni nelle collezioni private milanesi, Milan, Palazzo delle Stelline, mai à juin 1994 Bibliographie : Coll.Priv. Artisti degli ultimi anni nelle collezioni private milanesi, Éditions Mazzotta, Milan 1994, reproduit p.24 Maurizio Cattelan, Éditions Centre d'art de Brétigny-Sur-Orge, Le Consortium Dijon, Galerie Emmanuel Perrotin, Paris, 1998, reproduit au catalogue, non paginé Commentaire : -43.500.000 : voilà la valeur du forfait, le montant exact manquant après le passage d'un astucieux voleur dans la boutique d'un joailler. Fracturé, vidé de son contenu, le coffre déchu trône, récupéré par l'artiste Maurizio Cattelan et exhibant ses blessures, sa carapace violentée. L'artiste italien laisse libre cours à une forme de fascination qui nous gagne pour l'habilité du voleur, la somme dérobée et la gageure que représente un tel larcin, à commencer par la découpe, laborieuse, du métal. Insolent, frondeur, l'artiste italien, né à Padoue en 1960, n'a jamais caché son attirance pour tout ce qui relève de la transgression. L'apologie du crime comme mode de questionnement apparaît très tôt dans son oeuvre. Usurpateur, Cattelan l'est en effet quand il s'approprie ces coffres ou lorsqu' il reproduit à l'identique et sous son propre nom l'exposition de l'artiste Carsten Höller présentée dans la galerie d'à côté. Voleur, Cattelan l'aurait bien voulu, lorsqu'invité en 1996 au De Appel d'Amsterdam, il entreprend de subtiliser l'intégralité des oeuvres exposées par un autre artiste pour monter sa propre exposition. Seule l'intervention de la police parvient à stopper le trublion italien… Si Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur, laissait sa carte de visite sur les lieux du crime, la signature du voleur prend dans cette oeuvre la forme d'un trou béant auquel l'artiste adjoint son paraphe, imperturbablement apposé au dos du coffre. Du voleur à l'artiste, il n'y aurait donc qu'un pas… Mais qui est l'auteur ? Si l'impertinence de Cattelan séduit, l'acte vient interroger toute la tradition de l'histoire de l'art occidental où la valeur de l'oeuvre, monétaire et symbolique, naît de la signature. Que vaut cette marque absolue et vaut-elle pour ellemême ? Simple déplacement d'un objet utilitaire pour l'ériger en oeuvre, le geste de Cattelan se pose dans la droite ligne de Marcel Duchamp et ces coffres-forts évoque son ancêtre le Porte-bouteille (1914) tel un pied-de-nez redoublé au monde de l'art. Enfant terrible de l'art contemporain, Maurizio Cattelan semble en effet ne reculer devant rien. À l'imposture dont il joue volontiers, Maurizio Cattelan adjoint très tôt la volatilisation pure et simple de l'artiste. Présentant un simple papier portant l'inscription Torno subito (Je reviens tout de suite), sa première exposition personnelle en 1989 donne le ton. La même année, c'est un certificat médical l'excusant que l'artiste envoie en guise d'oeuvre au responsable de l'institution qui l'expose. Au Castello di Rivoli en 1997 enfin, le seul signe de son passage se résume à des draps noués ensemble se balançant le long de la façade, simulation de sa fuite pure et simple par la fenêtre. Si Maurizio Cattelan s'ingénie à être celui qui ne se trouve pas où on l'attend et vice versa, sa étermination et son radicalisme mêlés de désinvolture n'ont pas d'équivalent. Autodidacte et issu d'un milieu populaire, Maurizio Cattelan dont l'oeuvre tourne volontiers en dérision les valeurs du travail et de l'argent n'épargne rien ni personne et surtout pas le monde de l'art. « Comment accéder à la notoriété dans ce microcosme ? » s'interroge-t-il au début de sa carrière. À l'évidence, faire la couverture du magazine Flash Art semble un passage obligé. Qu'à cela ne tienne, il en substitue une de son cru à pas moins de 500 exemplaires du magazine. Quel sens donner à ces prix et à ces distinctions portant aux nues tel ou tel artiste ? Cattelan crée en 1992 la Fondation Oblomov dont la récompense force le lauréat à ne rien produire pendant un an. Véritablement incontrôlable, Cattelan n'hésite pas à louer à une agence de publicité l'espace qui lui est dévolu à la 45e Biennale de Venise (« Le travail est un dur métier », 1993). Six ans plus tard, lors de la 6e Biennale des Caraïbes, il décide de consacrer le budget de l'exposition dont il est en charge à des vacances de rêves tous frais payés pour chacun des artistes sélectionnés. Comme les fous du Roi d'autrefois, Maurizio Cattelan n'en reste pas moins l'enfant chéri de ce monde de l'art qu'il malmène et fustige. Estimation 150 000 - 200 000 €
Maurizio Cattelan - Portfolio Napoli

Maurizio Cattelan - Portfolio Napoli

Original 1989
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 222
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Maurizio CATTELAN (né en 1960) PORTFOLIO NAPOLI, 1989 Portefeuille cartonné noir (295 x 215) composé de 4 sérigraphies en noir sur papier crème ou l'inverse, chacune signée , datée et numérotée 24/30 ( "Canta Napoli", "Tavolo mi girano le palle" etc ) Très bon état Estimation 1 200 - 1 500 €
Maurizio Cattelan - Not Afraid Of Love

Maurizio Cattelan - Not Afraid Of Love

Original 2010
Estimation:

Prix : Non divulgué
Numéro de lot: 220
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
LOT 220 MAURIZIO CATTELAN N. 1960 NOT AFRAID OF LOVE photographie cibachrome en couleurs montée sur aluminium 35,000—45,000 EUR 158 x 121 cm; 62 1/4 x 47 3/4 in. Description photographie cibachrome en couleurs montée sur aluminium Exécutée en 2000, cette oeuvre fait partie d'une édition de 10exemplaires. Marian Goodman Gallery, New YorkVente: Christie's, New York, 11 mars 2009, lot 46Acquis lors de cette vente par le propriétaire actuel colour Cibachrome photography mounted on aluminium. Executed in2000 in an edition of 10 examples. Cette oeuvre est une photographie en gros plan de la sculpturedu même nom créée par l'artiste pour sa première expositionpersonnelle aux Etats-Unis à la galerie Marian Goodman en 2000. Comp. Max Ernst, Elephant Celebes, 1921, Huile sur toile, Londres,Tate Gallery © Tate Gallery
Maurizio Cattelan - Errotin Le Vrai Lapin

Maurizio Cattelan - Errotin Le Vrai Lapin

Original 1995
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 544
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Maurizio CATTELAN (né en 1960) ERROTIN LE VRAI LAPIN, 1995 Dessin à la mine de plomb et crayons de couleurs sur papier signé en bas à droite "Manfrin", titré sur le recto "Errotin levrai lapin", contresigné et daté au dos "cattelan, 95" h: 24 w: 33 cm Provenance : Galerie Emmanuel Perrotin, Paris Collection particulière, France Commentaire : Comic Stip (en collaboration avec Manfrin) Estimation 1 800 - 2 200 €
Arcadja Logo
Ventes aux enchères
Artistes
Maisons de Ventes
Calendrier
Produits
Abonnements
Publicité
Sponsored Auctions
Abonnements

Qui sommes-nous
Notre Produit
Follow Arcadja on Facebook
Follow Arcadja on Twitter
Follow Arcadja on Google+
Follow Arcadja on Pinterest
Follow Arcadja on Tumblr