Cookies help Arcadja providing its services: browsing the portal you accept their use.
I cookies aiutano Arcadja a fornire i suoi servizi: navigando nel portale ne accettate l'utilizzo.
Cookies disclosure/Informativa cookies

  • Art Auctions, Ventes aux Encheres Art, Kunstauctionen, Subastas Arte, Leilões de Arte, Аукционы искусства, Aste
  • Recherche
  • Services
  • Enrôlement
    • Enrôlement
  • Arcadja
  • Recherche auteur
  • Login

Johann Gottfried Auerbach

Germany (1697 -  1753 )
AUERBACH Johann Gottfried Portrait De L'empereur Charles Vi (1685-1740) En Armure, Avec L'ordre De La Toison D'or Et La Couronne Du Saint Empire Romain Germanique

Lafon
19 oct. 2012
Trouvez oeuvres d’art, rèsultats des ventes, prix des ventes et images de l’artiste Johann Gottfried Auerbach dans les ventes aux enchères françaises et internationelles
Aller à la liste complète des prix des œuvres Alerte email
Les clients ayant consulté Johann Gottfried Auerbach ont également consulté :
Pietro Cappelli, Jan Van Huchtenburg, Johann Heinrich I Tischbein, Christian I Sell, Rosa Heymann-Figdor, Johan Melchior Roos, Adolf Stademann
Dans le catalogue
30

Quelques Oeuvres de Johann Gottfried Auerbach

Extrait entre 30 œuvres dans le catalogue de Arcadja
Johann Gottfried Auerbach - Portrait De L’empereur Charles Vi (1685-1740) En Armure, Avec L’ordre De La Toison D’or Et La Couronne Du Saint Empire Romain Germanique

Johann Gottfried Auerbach - Portrait De L’empereur Charles Vi (1685-1740) En Armure, Avec L’ordre De La Toison D’or Et La Couronne Du Saint Empire Romain Germanique

Original
Estimation:

Prix :

Prix Net
Vente aux Enchères: Lafon -6 nov. 2013 - Paris
Numéro de lot: 119
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Johann Gottfried AUERBACH (Mühlausen 1697 – Vienne 1753)
Portrait de l’empereur Charles VI (1685-1740) en armure, avec l’ordre de la Toison d’or et la couronne du Saint Empire Romain germanique
Toile
137 cm x 118 cm

Provenance : collection privée, Bologne

Revêtu de son armure de chef de guerre, portant en sautoir le grand cordon de la Toison d’Or, avec derrière lui la couronne du Saint-Empire, Charles VI de Habsbourg (1685-1740) a fière allure. Ce n’est pas la première fois, d’ailleurs, que Johann Gottfried Auerbach, l’un des plus célèbres portraitistes allemands du XVIIIème siècle, le représente. Il existe plusieurs effigies, en pied ou de trois-quarts, où on le voit posant en monarque tout-puissant, avec les regalia impériaux, manifestant l’autorité absolue de son pouvoir sur un Empire qui s’étend de la Baltique aux possessions espagnoles d’Italie. Le drapé qui enveloppe l’armure impériale recouverte de rangs de perles et motifs damasquinés, tout en plis froissés, presque chiffonnés, mais aussi le rideau très théâtral, rappellent les meilleures commandes officielles de la fin de la carrière d’Auerbach.

Second fils de l’empereur Léopold 1er (1640-1705), son père le désigna à la mort de Charles II d’Espagne en 1700 comme l’héritier légitime de la couronne espagnole. Mais le défunt roi avait déjà choisi le duc d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, pour lui succéder. Le bras de fer qui s’ensuivit entre les deux puissances européennes marqua le début de la guerre de Succession d’Espagne. Couronné empereur en 1711 à la mort de son frère aîné, disparu sans descendance mâle, il rassembla sur sa tête l’ensemble des possessions de l’Empire de son aïeul Charles Quint dont l’intégrité territoriale reconstituée lui valut la crainte des autres Etats. Victorieux des Turcs, cet amoureux de la musique italienne eut Vivaldi et Farinelli comme amis.

Si l’on compare ce portrait à celui qu’Auerbach réalisa de Charles VI en 1735 (Vienne, Kunshistorisches Museum), où ce dernier apparaît en grand costume de la Cour des Habsbourg d’Espagne, on pourrait situer notre tableau dans ces mêmes années, voire un peu plus tard, juste avant sa mort en 1740.
Johann Gottfried Auerbach - Portrait De L'empereur Charles Vi (1685-1740) En Armure, Avec L'ordre De La Toison D'or Et La Couronne Du Saint Empire Romain Germanique

Johann Gottfried Auerbach - Portrait De L'empereur Charles Vi (1685-1740) En Armure, Avec L'ordre De La Toison D'or Et La Couronne Du Saint Empire Romain Germanique

Original
Estimation:

Prix :

Vente aux Enchères: Lafon -19 oct. 2012 - Paris
Numéro de lot: 39
D'autres OEUVRES aux enchères
Description:
Johann Gottfried AUERBACH (Mühlausen 1697 - Vienne 1753)

Portrait de l'empereur Charles VI (1685-1740) en armure, avec l'ordre de la Toison d'or et la couronne du Saint Empire Romain germanique

Toile

137 x 118 cm

Revêtu de son armure de chef de guerre, portant en sautoir le grand cordon de la Toison d'Or, avec derrière lui la couronne du Saint-Empire, Charles VI de Habsbourg (1685-1740) a fière allure.

Ce n'est pas la première fois, d'ailleurs, que Johann Gottfried Auerbach, l'un des plus célèbres portraitistes allemands du XVIIIème siècle, le représente.

Il existe plusieurs effigies, en pied ou de trois-quarts, où on le voit posant en monarque tout-puissant, avec les regalia impériaux, manifestant l'autorité absolue de son pouvoir sur un Empire qui s'étend de la Baltique aux possessions espagnoles d'Italie.

Le drapé qui enveloppe l'armure impériale recouverte de rangs de perles et motifs damasquinés, tout en plis froissés, presque chiffonnés, mais aussi le rideau très théâtral, rappellent les meilleures commandes officielles de la fin de la carrière d'Auerbach.

Second fils de l'empereur Léopold 1er (1640-1705), son père le désigna à la mort de Charles II d'Espagne en 1700 comme l'héritier légitime de la couronne espagnole. Mais le défunt roi avait déjà choisi le duc d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, pour lui succéder.

Le bras de fer qui s'ensuivit entre les deux puissances européennes marqua le début de la guerre de Succession d'Espagne.

Couronné empereur en 1711 à la mort de son frère aîné, disparu sans descendance mâle, il rassembla sur sa tête l'ensemble des possessions de l'Empire de son aïeul Charles Quint dont l'intégrité territoriale reconstituée lui valut la crainte des autres Etats. Victorieux des Turcs, cet amoureux de la musique italienne eut Vivaldi et Farinelli comme amis.

Si l'on compare ce portrait à celui qu'Auerbach réalisa de Charles VI en 1735 (Vienne, Kunshistorisches Museum), où ce dernier apparaît en grand costume de la Cour des Habsbourg d'Espagne, on pourrait situer notre tableau dans ces mêmes années, voire un peu plus tard, juste avant sa mort en 1740.
Johann Gottfried Auerbach - Portrait Of Prince Eugene Of Savoy

Johann Gottfried Auerbach - Portrait Of Prince Eugene Of Savoy

Original
Estimation:

Prix :

Prix Brut
Numéro de lot: 92
D'autres OEUVRES aux enchères
Arcadja Logo
Ventes aux enchères
Artistes
Maisons de Ventes
Calendrier
Services
Abonnement
Publicité
Sponsored Auctions
Abonnement

Arcadja
Notre Produit
Follow Arcadja on Facebook
Follow Arcadja on Twitter
Follow Arcadja on Google+
Follow Arcadja on Pinterest
Follow Arcadja on Tumblr